Erwan Bozec | Pixflowave


Coach Numérique | Médiation Sensible & Tangible

Image Drone


Coach Numérique

HelpDesk & optimisation de vos appareils numériques

Création & réglage de vos comptes Facebook | Twitter | Linkedin | Instagram

Création de site web avec WordPress

Médiation Sensible & Tangible

Design de médiation sensible & tangible libre en collaboration avec le
Pôle Médiation d’Artéfacts

Image Drone

Photo & vidéo drone

Montage vidéo

Contact | Pixflowave


Image Drone

Festival Vienne en goguette 2019


Médiation Sensible & Tangible

Néguentropie

Néguentropie est une installation artistique participative qui vise à utiliser le Numérique et la Data visualisation pour remettre l’humain au centre des usages. Elle propose de créer un espace de sensibilisation où science, philosophie et art s’agrègent dans une activité ludique, véritable expérience à vivre.
Accessibilité des outils, technologie ouverte.

Le “spectateur” n’est plus dans la position d’apprenant ni de consommateur d’outils numériques, mais bien dans celle du collaborateur qui fait advenir l’œuvre. Cette réflexion se décline concrètement par l’aménagement mobilier d’un espace propice à l’expérimentation à construire avec les participants puis, un atelier Paper Planet est proposé au public (construction d’un globe terrestre projeté à partir de données numériques grâce au logiciel D3.js). Une trace de l’expérience est conservée grâce au son, à la vidéo, à l’écrit via la plate-forme Do-doc en direct, le tout sous Licence Art-Libre.

http://neguentropie.art/

Inscription des différents projets issus de Néguentropie sur le Centre de Ressources pour les Arts et les Cultures – Numériques en région Centre-Val de Loire, CRACN Néguentropie

Atelier “Vidéo-Stop-Motion et Paper Toy’s”

Cet atelier permet d’aborder la question des différents modes de représentation cartographique possibles des continents et de leur influence sur notre perception du monde.
J’utilise ici les planètes de papier de Philippe Rivière qui ont été conçues pour la conférence D3.js de San Francisco, en septembre 2017, où elles ont été testées par un public d’informaticien·nes qui ont pu ainsi jouer à « couper/coller ». Rien de tel que ces manipulations manuelles pour comprendre la façon dont fonctionnent les projections cartographiques, et ressentir de combien elles diffèrent de la vraie forme du globe. La vidéo stop motion permet de réaliser un support graphique qui sera diffusé si vous en êtes d’accord sur le site visioncarto.net afin d’illustrer le travail de recherche de Philippe Rivière.