Pourquoi une Coopérative d’Activités et d’Emploi culturelle?

Parce qu’il est difficile de vivre de son art. La majorité des professionnels de la culture exercent en région Centre comme ailleurs en France souvent plusieurs activités sous des statuts différents, voir plusieurs métiers, pour augmenter leurs revenus.
# les statuts sous lesquels les professionnels de la culture exercent leurs activités se rangent en trois catégories : le salariat, l’entreprenariat individuel ou l’entreprenariat collectif. Ces statuts sont pour l’essentiel des statuts précaires.

55 % des salariés qui travaillent au moins une heure dans la culture en 2007 ont plusieurs employeurs, ce qui n’est le cas que de 5 % des salariés en France.
85% d’entre eux ont signé des CDD, 46% seulement ont un où plusieurs CDI
Rappelons que 15% des salariés du secteur culturel travaillent moins de 100h/an

# Travailler contre le multisalariat
# Sortir les professionnels de la culture de la précarité de leurs statuts
# Rompre l’isolement des professionnels de la culture
# Accompagner les porteurs de projets culturels et artistiques par des professionnels de la culture spécialistes du secteur

Ressources complémentaires :
# Étude DEPS (Département des études, de la prospective et des statistiques) « Une typologie de l’emploi salarié dans le secteur culturel en 2007 » De Marie GOUYON.
# Chiffres tirés de l’étude de A. Corsani M. Lazzarato « Hétérogénéité des parcours et mutation des pratiques de travail des intermittents du spectacle »
# Etude Culture O Centre à partir des chiffres de l’INSEE pour le spectacle vivant et l’audiovisuel en région Centre